methode_no_poo_cheveux_secs_boucles

Texte lu dans le Courrier Picard du lundi 3 mars 2014

Le "no-poo" pour "no-shampoo", bref pour la suppression pure et simple du shanmpoing, fait de plus en plus d'adeptes.

Et il parait que l'on reste propre ! C'est une mode qui en dit long sur le rejet de la société de consommation et qui fait de plus en plus d'adeptes dans un milieu branché. Le "no-poo" consiste à cesser de se laver les cheveux avec les shampoings vendus dans les commerces. "Je vous imagine déjà, un petit air de dégoût au visage, mi-intrigués, mi écouerés, en train d'essayer de vous imaginer l'état de ma chevelure et de plaindre inconsciemment l'homme de ma vie. Je tiens à vous rassurer : mes cheveux sont propres, ils sentent bons et même mon chéri ne se lasse pas d'y passer la main."  annonce sur son blog (antigonexi.com) Ophélie, passionnata du "no-poo". Pour elle les shampoings "n'ont rien de naturel, abîment le cuir chevelu, coûtent cher et sont mauvais pour l'environnement". Elle recommande de s'abstenir de se laver les cheveux en espaçant les shampoings avant de se contenter d'un vigoureux brossage, d'une simple douche à l'eau et, une fois par mois, de l'application d'un mélange de bicarbonate de soude et de vinaigre de cidre. Les dematologues mettent en garde contre l'effet agressif du bicarbonate. L'idée d'espacer les shampoings, de privilégier les produits bio voire de ne se servir que d'un après-shampoing, moins détergent, est plutôt privilégiée par les les professionnels.

Ecrit par Tony POULAIN

Mon avis :

Moi j'ai les cheveux très gras, je les lave tous les 2 jours pour garder un aspect correct, si j'essaie ce système aurai-je les cheveux moins gras ?

Les personnes qui me fréquentent vont me traîter plus de "sales" que d'écolo, vous ne pensez-pas ?

Donc moi je reste avec mon shampoing tous les 2 jous et puis c'est tout.